Mon rêve de van life en famille

Ah, je sais, vous allez vous dire : « mais oui, tout le monde veut ça en ce moment ». Et c’est probablement le cas, oui!

Il y a fort fort longtemps, dans une autre vie, j’étais partie en colo itinérante, un été au Royaume-Uni, le suivant en Europe de l’Est. Nous sillonnions les routes sans plan de route, totalement à l’aventure. Nous dormions où nous le pouvions, mangions ce que nous trouvions. Je garde des souvenirs mémorables de cette époque à camper sur des plages ou au bord d’un lac qui, en pleine nuit, à cause de la pluie, s’était mis à déborder et inonder les rives… Adolescente, à partir sans mes parents pour la première fois, c’était ça, la liberté.

Adulte, je ne suis pas beaucoup partie en vacances et voyage mais j’ai suivi la même ligne : rien de prévu à l’avance, juste suivre nos envies et la situation du moment. Oui, y compris en Argentine, en famille. Résultat? C’est le plus beau et le plus fort voyage de ma vie. S’organiser à l’avance ou avoir un plan de route, très peu pour moi. Et les parties que j’ai préférées dans ma vie sont celles où nous vivions à l’hôtel, 3 mois ici, 3 mois ailleurs, sans se fixer où que ce soit, à juste profiter de chaque endroit avant de partir ailleurs. Depuis quelques années, malgré de nombreux AR entre 2 villes, c’est plus calme question vie nomade. Et ça me manque. Vivre toujours au même endroit, avoir des habitudes, ça a ses avantages mais c’est aussi hyper plan-plan.Depuis quelques années, les fois où nous sommes partis en vacances, c’est road trip en famille. Avec des familles éclatées dans toute la France, c’est simple, on prend la voiture une semaine, on roule tous les jours pour voir un maximum de monde. C’est super mais absolument pas reposant. Mon rêve ? Un petit van, partir de chez nous sans rien prévoir, aller où notre cœur et nos envies nous mènent, en fonction de chacun. Profiter d’une journée à la rivière, dormir au bord de l’eau, repartir, ou pas, quand on en a envie, sans regarder l’heure. Ne pas prendre l’autoroute, découvrir des coins qu’on n’aurait jamais pu découvrir ailleurs. Avec des enfants, plus compliqué ? Ah ah, c’est une parole de gens qui n’ont jamais essayé, les enfants sont les personnes qui s’adaptent le mieux à ce type de voyage! Le plus dur, c’est le retour!

Dans mes envies de road trip en van? À peu près toute la planète, l’Amérique du sud (et notamment faire le sud de l’Argentine), l’Australie, la Nouvelle-Zélande… et plus proche (plus réaliste aussi), descendre en Italie, voyager entre Espagne et Portugal, profiter de l’Ardèche et de la Drôme, faire la côte ouest… Bref, beaucoup d’envies.

Et vous, un road trip en van, ça vous tente?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.